Renseignements et devis
Au 01.41.50.92.28

Urgence 7j/7 - 24h/24
Au 06.17.98.42.42

Garantie décennale
 
 

Le Guide AOZ > Choisir sa vitrerie - Isolation - Travaux de vitrerie > Les baies vitrées et les labels thermiques

< Choisir sa menuiserie : aluminium ou PVC ?
La performance énergétique des vitres >
 

Les baies vitrées et les labels thermiques

Article mis en ligne le 10 novembre 2014.


Lors du choix d'une baie vitrée, plusieurs critères sont à prendre en compte pour bénéficier d'une bonne isolation thermique et/ou phonique. Il existe également certains labels qui aident l'acheteur à évaluer la performance thermique d'une baie vitrée.

 

Ces dernières années, les baies vitrées coulissantes sont de plus en plus fréquentes dans le domaine des constructions et des rénovations. Le grand atout de ces grandes fenêtres est d'augmenter considérablement la lumière apportée aux pièces dans lesquelles elles sont installées. Elles permettent également de bénéficier d'une isolation thermique qui s'est beaucoup améliorée depuis quelques années, en partie grâce aux derniers vitrages innovants.

La RT 2012 entraîne une augmentation de la surface vitrée

De nos jours, la surface vitrée représente en moyenne un pourcentage de 13% par rapport à la surface de l'habitat (dans le domaine du neuf). En d'autres termes, si une maison neuve a une surface de 100 m², elle a en moyenne une surface vitrée de 13 m², ce qui représente environ de 8 à 9 fenêtres. Si les ouvertures se situent sur des façades bien exposées au soleil, par exemple les façades côté Sud, le fait d'augmenter la surface vitrée permet de diminuer la consommation énergétique en chauffage et en éclairage car le soleil pourra chauffer et éclairer à travers les vitrages.

La réglementation thermique RT 2012 impose que les constructions individuelles disposent d'une surface vitrée qui représente un sixième de la surface habitable, soit environ 16,7%.

Lorsqu'on choisit une fenêtre, il est nécessaire de bien prendre en compte son coefficient de déperdition thermique noté "U". Concernant une fenêtre, il faut s'intéresser au Uw (U window) qui combine le U de la vitre Ug (U glass) et le U du châssis. Il est possible d'avoir un Ug bas, ce qui signifie que le vitrage a une bonne isolation car il laisse peu sortir la chaleur, et d'avoir un Uw moins bas du fait que le châssis est peu isolant. C'est le cas par exemple si vous installez un triple vitrage dans un châssis en aluminium car un tel cadre est moins isolant. Le mieux est d'opter pour une fenêtre ayant un Ug (pour la vitre) plus petit que 2 ou un Uw (pour la fenêtre) inférieur à 1,6.

Pour que le pourcentage minimal de 1/6 imposé par la RT 2012 ne s'avère pas contre-productif, il est important de faire attention à ce que les performances isolantes des fenêtres installées soient assez bonnes. En effet, aujourd'hui, pour qu'une double fenêtre soit éligible au crédit d'impôt vert, il faut qu'elle ait un Uw maximal de 1,8 W/m².K.

Pour éviter les rayons de soleil trop importants en été, il est recommandé de mettre en place des protections contre le soleil au niveau des baies vitrées, par exemple des stores ou un pare-soleil.

Hormis le coefficient de déperdition thermique (U), il est possible d'évaluer la performance thermique et phonique d'une fenêtre grâce à un label nommé Acotherm. Les menuiseries ont un label allant de Th1 à Th11 qui dépend de son coefficient U. Plus le nombre suivant la mention Th est élevé, plus la fenêtre sera performante en terme d'isolation.

Le label BBC-Effinergie Rénovation

Il existe également un label nommé BBC-Effinergie Rénovation qui concerne les bâtiments résidentiels. Son but est d'assurer que la consommation d'énergie destinée au chauffage, à la ventilation, au refroidissement, à l'éclairage et à la production d'eau chaude, ne dépasse pas le niveau de 80 kWh/m².an, en fonction du climat de la région et de l'altitude.

Dans le domaine de la rénovation, la performance thermique des vitres est un facteur de grande importance, il faut en effet prendre garde aux vitrages qui ne sont que peu isolants. Le remplacement de baie vitrée ou de fenêtre peut être à première vue des travaux simples à réaliser, mais il est nécessaire de porter une grande attention aux encadrements et aux zones à calfeutrer. Les menuiseries équipées de doubles vitrages isolants offrent certes des propriétés thermiques intéressantes, mais si la pose n'est pas réalisée consciencieusement, ces performances thermiques resteront sur le papier sans apporter de résultats concrets. Notre entreprise de vitrerie parisienne dispose d'une équipe de vitriers professionnels qui réalisent leurs interventions avec application et minutie. Ils sauront installer vos fenêtres en prenant en compte tous les risques que cela comporte. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter au 01.41.50.92.28.

Pour pouvoir obtenir le label BBC-Effinergie, le fait que le bâtiment soit plus ou moins perméable à l'air entre aussi en ligne de compte.

Pour une baie vitrée, il est recommandé d'opter pour un Uw maximal de 1,6 W/m².K. Ce Uw se trouve par exemple sur un châssis isolant équipé d'un double vitrage 4/16/4 ayant une plaque de verre intérieure peu émissive et une lame d'argon entre les deux plaques de verre.

Selon le climat et l'altitude, un triple vitrage ayant un Uw maximal de 1,1 W/m².K pourra être recommandé, notamment sur une façade côté Nord.

Concernant une surface vitrée située sur une façade très exposée au soleil, si elle ne dispose pas de protection, il est recommandé d'installer un vitrage à isolation thermique renforcée.

Pour conclure, si vous choisissez une baie coulissante, vous devez prendre en considération les côtés vers lesquels sont exposées vos pièces, les protections solaires que vous souhaitez installer et le coefficient de déperdition thermique (U). Il est également nécessaire de tenir compte de l'étanchéité à l'air et du dispositif d'aération du bâtiment.

Il nous est arrivé de recevoir un mail de la part d'un particulier habitant dans le 15ème arrondissement qui souhaitait installer une baie vitrée dans sa salle de séjour qui donnait sur un petit jardin. Comme il avait souvent froid en hiver, il voulait que son installation vitrée soit suffisamment efficace en matière d'isolation et désirait donc connaître notre tarif pour une baie vitrée avec un double vitrage à isolation renforcée. Nous lui avons envoyé un devis gratuit. Une fois que notre offre a été acceptée par le client, nous avons envoyé notre artisan vitrier à Paris 15ème pour prendre des mesures exactes, les travaux ont été réalisés quelques jours plus tard.